Jérusalem, ville juive.

Jérusalem est une ville juive depuis plus de 3000 ans et de plus c’était une ville très importante depuis l’antiquité.

Avec comme premier personnage célèbre nommé Abraham, qui rencontra Melchisédèk, le roi de Salem, ville qu’il faut probablement identifier avec Jérusalem. 

La ville qui accueilli les deux rois les plus connus, David, qui a triomphé du géant Goliath et de Salomon dont la sagesse a été un exemple pour l’humanité.

Le premier temple de Jérusalem a été construit par Salomon , entre 966 et 959 avant notre ère, sur le mont Moriah, site choisi par David, que la tradition identifie avec l’endroit où Abraham allait sacrifier Isaac.

Le Temple a été entièrement détruit par le roi babylonien Nabuchodonosor II en 587 avant notre ère et les Judéens exilés à Babylone.

En 538 avant J.-C., le roi perse Cyrus promulgue un décret dans lequel il autorise tous les Juifs à retourner en terre d’Israël et à y reconstruire le Temple à Jérusalem.

La construction du Second Temple commence après la captivité des Judéens à Babylone, durant l’époque perse sous le gouverneur Zorobabel.

Zorobabel , descendant des rois de Juda, est nommé gouverneur par Cyrus pour administrer la terre d’Israël, appelée désormais la Judée.

Les travaux de construction du Second Temple commencent en -520 et l’inauguration a lieu en -516.

Jérusalem, capitale de l’ancien royaume de Judée, est mise à sac par l’armée romaine le 8 septembre de l’an 70, après un siège atroce de deux ans.

Profitant des divisions entre les juifs, le général romain Pompée a conquis la Samarie et la Judée en 63 av. J.-C. Un protégé des Romains, Hérode, en profite pour liquider la dynastie des Asmonéens et devenir roi de Judée (ou pays des Juifs) en l’an 37 av.J.-C.

Jérusalem, ville juive.

Jérusalem, capitale éternelle du peuple juif, Jérusalem enfin réuni dans son écrin qui est Israël.

Depuis la destruction du second temple et la dispersion des juifs à travers le monde, pendant 2000 ans les juifs ont priés « L’an prochain à Jérusalem ».

Ce simple slogan a été le seul lien qui a permis à la nation juive d’exister sans avoir de terre,

Abracadabra, « L’an prochain à Jérusalem » est et a été le mot magique qui a permis à tous les juifs de continuer à être juifs et de perdurer à travers les siècles.

Jérusalem dans l’histoire.

Comme partout en Israël, il suffit de creuser le sol pour trouver des vestiges appartenant au peuple juif.

Les mosquées ont été construites sur le Mont du Temple par le deuxième calife Omar ibn al-Khattâb en 637 sur l’emplacement du Temple détruit par les romains.

Elles sont juste la pour nous empêcher de reconstruire le troisième Temple avant la venue de Mashiah.

Tous ceux qui veulent s’approprier les lieux sous prétexte d’y vivre depuis moins d’un siècle oublient les 30 siècles de présence juive.

La Judée est à l’origine du royaume d’Israël, les juifs étaient appelés « judéens ».

En 880, les rois Omri et Achab créèrent une cité nommée « Samarie » qui sera la capitale du Royaume d’Israël.

Comment un peuple qui se dit « palestinien » peut vouloir réclamer Jérusalem et la Judée-Samarie comme leur appartenant.

C’est un mensonge, une » taqiya » des palestiniens.

Dernièrement les membres du parlement européen ont rappelé que selon le droit international, Israël n’est pas coupable « d’occupation ».

« L’an prochain à Jérusalem » reste le cri de ralliement des juifs de la Galout comme pour tous ceux qui attendent la venue de Mashiah.

Am Israel Hai

Trouvez une réponse à toutes vos questions pour la réussite de votre Alyah.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.