Your search results

Intégration à la française

Posted by marc on 14 mars 2017
| 0

Intégration à la française

La plus grande difficulté que rencontre nos ados en allant à l’école en Israël, c’est de s’intégrer dans un système complétement différent de la France. Les jeunes sont très tot responsabilisés et ont des rapports égalitaires avec leurs enseignants.

Pourtant ils veulent vivre en Israël et ils apprennent très vite la langue.

C’est la crise d’ados mélangé avec le changement d’environnement qui crée ces problèmes. Donner un surplus d’indépendance à un jeune qui ne demande qu’a s’émanciper est le plus dur à gérer.

Avec juste un peu de patience et de fermeté, les choses vont reprendre leur place et nos enfants seront encore plus fort car enrichis de 2 cultures.

Mais que se passe t il pour les émigrés français.

Hier j’ai rencontré une amie de passage en Israël, qui est directrice d’un collège dans une banlieue dite à risque, dans des établissements classé “zone violence”

Je lui ai demandé pourquoi l’éducation ne se fait pas dans ces zones et pourquoi les jeunes sortent souvent illettré et sans avenir de leurs scolarité ? La base d’une société intégrée passe absolument par une bonne éducation.

Sa réponse a été claire et ne mets pas en faute le système d’éducation prodigué et s’est énervé des propos tendancieux de ma question.

“Tu es de mauvaise foi, et tu as une vision complètement tronqué de la réalité. L’éducation nationale fait beaucoup plus dans ces fameux quartier que dans les autres quartiers. Ces enfants reçoivent exactement la même instruction que les français de souche. Ils ont en plus une multitudes d’activités pour comprendre l’esprit français.

Je te signale, à titre d’exemple, que le collège où je travaille actuellement met à leur disposition permanente 14 Tableaux Numériques Interactifs d’une valeur totale de 100 000 euros -un dans chaque classe-, deux salles informatiques contenant 50 PC avec connexion internet, une bibliothèque magnifique sur deux étages, des dizaines d’heures de soutien hebdomadaires et tutorats en tous genres (qui coûtent beaucoup d’argent à l’Etat car payés en heures supplémentaires), un service de restauration quasi gratuit, des voyages scolaires (musées, voyages en Espagne, en Italie, en Angleterre et en Allemagne, pris en charge par le foyer socio-éducatif) etc, etc, etc… Je continue ?”

Les émigrés veulent-ils s’intégrer.

“Non, pour eux le français est la langue des mécréants. Leur seule référence c’est le Bled, même et surtout si ils sont nés en France.

De plus ils revendiquent avec fierté de vouloir imposer leur culture en remplacement de notre culture nationale. Leur communautarisme rend inopérant toute tentative d’instruction et d’intégration.

Ils ne donnent que mépris et hostilité vis-à-vis de notre passé, de nos valeurs, de notre vision de la démocratie. Le mot “laicité” est un mot qui les fait hurler.

Ils n’ont que des propos haineux à propos haineux à l’égard des français, des juifs, des femmes, des homosexuels…

Le terrorisme fondamentaliste devient leur référence idéologique”

 

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

  • 4,17
    EUR +0,07%
    3,50
    USD +0,01%