Il n’y a plus d’américains en Afghanistan

Il n’y a plus d’américains en Afghanistan depuis le 30 Aout 2021, date limite fixée par l’Amérique.

Cette date devait être différente du 11 septembre pour différencier les deux défaites.

20 années de guerres inutiles pour les américains.

11 septembre 2001, les terroristes déclarent la guerre à l’occident.

Oussama Ben Laden (que son nom soit maudit) détruit les Twin Towers à New-York.

Les américains, dirigés par Georges W. Bush investissent l’Afghanistan dans ce qu’on imaginait être la dernière grande bataille stratégique contre les Talibans et leurs alliés d’Al-Qaida.

Sûrs de leurs droits et de leur puissance, les États-Unis n’ont pas pris au sérieux leurs ennemis et n’ont pas rapidement éradiqué les Talibans.

Les Talibans avaient protégé les groupes terroristes internationaux responsables des attentats du 11 septembre 2001 et visé les intérêts américains et occidentaux ailleurs dans le monde.

L’objectif final des États-Unis était de  conquérir « les cœurs et les esprits » afghans en y apportant les bienfaits de la démocratie contre le terrorisme.

Il faut prendre l’Islam au sérieux.

On ne peut pas combattre l’Islam en lui imposant la démocratie.

L’Islam est un ensemble de lois, de règles de vie incompatibles avec la démocratie.

Vouloir l’imposer, c’est inutile, comme cette guerre inutile qui a duré 20 ans pour rien.

Les américains ont formé démocratiquement une armée 10 fois supérieure en hommes et en armement pour protéger l’Afghanistan.

En quittant ce pays, les américains ont laissé les 2 forces s’affronter.

Les Talibans, porteurs de la foi islamique, n’ont même pas eu à se battre pour combattre l’armée, vaincue plus par la foi que par les armes.

Quelque soit la configuration, l’Islam l’emportera, car ses combattants sont convaincus que le Djihad est l’arme donnée par Dieu pour asservir le monde.

Et les adversaires, même musulmans , doivent se soumettre à ses règles.

Il est évident que seule la présence américaine pouvait donner l’illusion de la démocratie.

La leçon pour le reste du Monde.

Le départ des américains de l’Afghanistan est une défaite cinglante du “Gendarme du Monde” .

Tous leurs alliés, l’Otan incluse, doivent comprendre que les États-Unis dépendent de leur président élu pour 4 ans.

En élisant, après Donald Trump, trop offensif, un Joe Biden capable de dormir en écoutant sont principal allié, avec un président trop inoffensif, les États-Unis iraient à la catastrophe.

Israel doit prendre conscience que sa sécurité ne dépend que de lui-même.

Les états sunnites de la région ne pourront compter que sur Israel pour les protéger de l’Iran.

L’occident, envahi par l’Islam, n’a pas compris que sa fin est programmée.

Dès qu’ils seront majoritaires, les pays européens seront soumis les uns après les autres, ce n’est qu’une question de temps.

Israel, est et restera le seul pays démocratique à résister à l’Islam.

Nous serons les “irréductibles Juifs”  petit pays entouré des forces islamiques.

Notre potion magique sera Mashiah, le seul capable de nous donner la FOI capable de vaincre les autres fois.