Your search results

Il est ou le Bonheur

Posted by marc on 26 juin 2017
| 0

Il est ou le Bonheur

Non ce n’est pas Christophe Maé qui chante le bonheur, c’est Frédéric Lenoir qui en parle.

Frederic Lenoir se qualifie de Croyant Agnostique.

Dans sa recherche du Bonheur, il site les évangiles, le Coran et Bouddha. Son grand défaut c’est de ne pas se référer à la Thora, mais tous ses dires sont l’essence même du Judaïsme.

Le Bonheur

C’est quoi le Bonheur

Ma définition à moi, c’est:

Un état permanent de plaisir non contraignant qui passe par une connaissance et une conscience de ce que je suis et ce que je veux être. C’est aussi de respecter et d’écouter le corps qui nous permet d’atteindre cet état de Bonheur constant.

Un phrase très compliquée et qui est ma définition du Bonheur, très difficile à comprendre mais lumineuse quand on l’a compris.

Je ne parle, ni de religion, ni d’argent ni même de santé.

Valeurs qui semblent fondamentales chez certains, mais qui se sont pas les éléments essentiels de la définition du bonheur .

Je vais essayer de développer mon idée.

Le premier et principal ingrédient du bonheur est déjà la conscience de soi. C’est à dire de parfaitement se connaitre.

Bien se connaitre  c’est savoir ce qui est bon pour soi et le réaliser, toujours sans excès. Ce n’est pas parce que j’aime manger que je dois avoir des indigestions tous les soirs.

L’accomplissement de soi est un ingrédient du bonheur

Autre règle, c’est de ne pas vouloir tour contrôler (l’homme propose et D.ieu dispose). Il faut laisser une place au hasard que je vais appeler “volonté divine” pour évoluer et avancer dans sa vie.

Les clés du Bonheur

Les 2 sentiments majeurs de la vie sont la Joie et la Tristesse.

La tristesse est la conséquence d’une “épreuve divine” qui contrarie notre prédisposition a la Joie.

Cette “épreuve divine” est le moyen de nous faire prendre conscience  de certaines choses. Que nous n’avions pas prévuE et que nous devons surmonter pour sortir de notre état.

Donc cette épreuve sert a nous faire évoluer dans notre connaissance de soi.

Cette tristesse, une fois vaincue, doit être une future source de Joie et donc de Bonheur.

Le Bonheur est donc un état de joie permanent.

Ma conclusion

C’est de prendre conscience et de profiter de chaque moment présent de la vie.

Contrairement a Frederic Lenoir qui ne se réfère pas au Judaïsme, Moi je comprends pourquoi je dois faire une bénédiction avant chaque acte de ma vie pour remercier l’Éternel du Bonheur qu’il me prodigue en me donnant la Joie de profiter de ses bienfaits.

Pour moi qui ai été pendant très longtemps un juif de Kippour cette conclusion s’est imposée a moi. Et mon Alyah est la clé du Bonheur que j’éprouve actuellement.

Je vous souhaite à vous tous, beaucoup de Joie te de Bonheur sur cette terre

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

  • 4,17
    EUR +0,07%
    3,50
    USD +0,01%