Homosexualité et thérapie de conversion

L’homosexualité existe depuis que le monde humain existe et la sexualité des premiers hommes n’était pas réglementée.

Pour contre la thérapie de conversion, un sujet qui divise la société israélienne.

Es ce que les premiers hommes savaient “comment on fait des bébés et encore moins comment on fait des papas”

L’épisode biblique de Sodome et Gomorrhe nous montre que dans certaines villes, la débauche comme entre autre l’homosexualité était courante.

La civilisation  hellénique  sublimait l’homosexualité comme la civilisation égyptienne pratiquait l’inceste, les pharaons se mariaient entre frères et sœurs ou entre mère et fils.

La sexualité n’était pas la seule déviance des premiers humains.

Le meurtre, le cannibalisme, le viol, la polygamie, le polythéisme, le vol et tant d’autres choses ont été réglementés par le Torah  donnée par Hachem à Moise.

Tu n’auras qu’un Dieu, tu ne tueras point, tu ne voleras pas, tu n’envieras pas la femme de ton voisin.

Autant de commandements qui deviendront les standards de la vie sur Terre .

L’homosexualité n’échappe pas à cette règle et les rapports entre hommes sont traités d’abomination moins que celle entre femme.

Mais l’homosexualité n’a pas eu de commandement spécifique. Pourquoi ?

L’Homme et l’homosexualité

Au début Hachem créa l’Homme, Adam.

L’Homme était asexué à la création et s’est sexualisé par la suite.

Adam était seul sur terre et possédait en lui le coté masculin comme le coté féminin.

Et Hachem sépara les deux cotés en enlevant une “cote” à Adam pour créer la femme, Eve.

Une grande part de masculinité a été donnée à l’Homme comme une grande part de féminité a été donnée à Eve.

Aujourd’hui encore le processus est identique, un fœtus est asexué à sa création et le sexe se découvre après le quatrième mois.

Il ne pouvait pas y avoir de commandement spécifique sur l’homosexualité, juste des règles de vie à utiliser.

Surtout et avant tout que le seul moyen de procréer est un acte entre un Homme et une Femme.

C’est la seule sexualité autorisée car c’est la condition sine qua none de la survie de la race humaine.

La thérapie de conversion

L’homosexualité existe et existera toujours car c’est une particularité humaine du a un manque d’équilibre entre masculin et féminin entre chaque personne.

Je ne suis ni juge, ni médecin ni psychologue pour porter un jugement précis sur ce sujet.

La seule chose qui me semble évidente c’est qu’il n’y a pas de onzième commandement interdisant formellement l’homosexualité.

Comme, je suis certain qu’il n’existe pas de thérapie qui puisse changer cette orientation sexuelle.

Je pense que si certains rabbins focalisent sur cette “thérapie de conversion” c’est que beaucoup de religieux qui vivent dans l’ignorance de l’autre sexe perdent leur équilibre sexuel.

Et comme beaucoup de “maladie”, il vaut mieux prévenir que guérir.

Je pense que si les garçons et les filles pouvaient mieux se connaitre beaucoup de perversions seraient évitées.

Mais je n’en suis même pas sur car même dans le milieu laïque, les perversions sont les mêmes.

La seule “thérapie de conversion” que je soutiendrais c’est celle contre le tabagisme.

Et là je suis certain que tout le milieu religieux me bannirait, pourtant le tabac tue beaucoup plus.

Avant de vouloir guérir les autres il faut commencer par se guérir soit même.

Et l’intolérance est la pire des maladies de l’homme.

Et nous les Juifs sommes les plus grandes victimes de l’intolérance humaine.

Pour enlever toute ambiguïté à mes propos je suis complètement hétéro et surtout” intolérant contre l’intolérance”