Hadera, j’y suis allé hier

Hadera, j’y suis allé hier pour me promener et je suis passé a coté de de la ville d’Umm al-Fahm.

Je n’arrive pas a mettre un mot exact sur le sentiment de révolte que je ressens en me réveillant ce matin.

J’ai passé hier 2 heures dans un village arabe, près de Hadéra, pour organiser mon anniversaire demain au bord de la mer.

Je suis pour le vivre ensemble, car beaucoup d’arabes méritent de vivre en Israel.

Comme le combattant arabe israélien, Yazan Fallah, 19 ans, originaire du village de Samiah, qui est mort hier.

Hadera et le double jeu d’Abou Mazen

Comment continuer a discuter avec ce despote ,Abou Mazen,  qui se sert des israéliens pour conforter son emprise sur les territoires.

Il ose comparer la Judée Samarie à l’Ukraine qui s’est fait envahir par la Russie, qu’il ne condamne pas,  et même approuve sa façon d’agir.

Il continue a enseigner aux enfants palestiniens la haine d’Israël et le droit de tuer tous les juifs qui y résident.

Je me refuse à avoir peur, et continuerai de me promener dans mon pays, mais je veux que ces criminels aient peur.

Mon hommage à Shirel Abukrat.

Je connais une famille Abukrat et je n’ose imaginer l’état des parents de Shirel…Barouh Dayan haemet.

Tous les israéliens ont eu des combattants ou combattantes dans leur famille et je n’ose imaginer leur ressenti aujourd’hui.

Beaucoup de jeunes filles israéliennes veulent être dans des unités combattantes, je les admire.

J’ai longtemps discuté avec une combattante d’origine française qui surveillait la mosquée du tombeau des patriarches à Hébron, et je voudrais à travers elle, rendre hommage a toutes ces jeunes filles qui veulent se battre dans Tsahal, pour protéger leurs futurs enfants de l’obscurantisme islamique.

Hadera et le sommet du Neguev

A Sde Boker, des ministres arabes, américains et israéliens se réunissent pour parler de paix et de leur union contre l’Iran, financier du terrorisme.

Et ces proxy hamas, hezbollah et djihad islamique qui entourent et/ou vivent en Israel sont une cinquième colonne islamique.

La ville d’Umm al-Fahm, fief de l’extrémisme islamique en plein cœur d’Israël, doit être investi par la sécurité israélienne et nettoyé de sa racaille.

En cette veille de Ramadan, ou les shahid iraient directement au paradis recevoir leurs 72 vierges, la sécurité doit être renforcée et la répression plus rigoureuse.

Cet attentat doit être le tournant de la politique israélienne envers les islamistes qui circulent librement à l’intérieur même d’Israël.

Paris, avec le Bataclan ou Nice, Bruxelles, Madrid ou Oslo ont subi aussi des tueries sanglantes sur leur sol, mais condamnent Israel lorsqu’il se défend.

Ces pays occidentaux vont libérer l’Iran de ses contraintes financières, parce qu’ils ne veulent pas voir le danger.

Cécité politiquement incorrrecte.

Fauda n’est pas une œuvre imaginaire.

Deux membres de ces forces spéciale qui déjeunaient par hasard dans un restaurant près de l’attentat sont accourus sur les lieux et ont éliminé les deux tueurs.

Un scénario digne de la série télévisée israélienne.

Am Israel Hai

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.