Fier et triste à la fois

Fier et triste à la fois, c’est le ressenti qui s’empare de moi avec le procès de Benjamin Netanyahou.

A moi tout seul, je suis le reflet du ressenti des israéliens.

Il y a ceux qui sont fiers de la bannière a l’étoile de David et d’autres qui brandissent un drapeau noir.

Cela dépend si l‘on aime Bibi ou si on le déteste.

Fier et triste

Un sentiment de tristesse de voir des israéliens aller à la curée envers une personne, leur premier ministre, qui a dirigé Israël pendant plus de 20 ans et qui l’a hissé à la hauteur des puissances mondiales.

De la tristesse de voir aussi des journalistes chercher absolument un scoop pour être celui qui a dégommé le premier ministre.

Triste surtout de voir mon pays de déchirer encore et encore, pour ce qui a fait notre malheur depuis des millénaires je veux parler de la “haine gratuite”.

Toutes ces choses qui vont faire des nouvelles exploitables par tous nos ennemis.

Et d’un autre côté, je suis très fier de vivre dans la plus grande démocratie du monde.

Pays qui n’hésite pas à mettre ses présidents ou premiers ministres en prison.

Fier de ce pays qui préviens ses ennemis avant de les frapper.

Et qui n’hésite pas à frapper ses ennemis pour assurer sa sécurité.

Oui, je suis fier et mon sentiment de fierté est le plus fort, car je sais que c’est la justice qui triomphera.

Fier d’un procès exemplaire

Le procès sera médiatisé, tout sera transparent, à la vue des israéliens comme du reste du monde.

Israël n’a rien à cacher, Israël sera transparent jusqu’au bout.

Coupable ou innocent, Israël va encore mériter son statut de peuple exemplaire.

Bibi, combatif comme il l’a toujours été a déclaré dans un interview.

J’ai demandé que tout soit diffusé en direct afin que le public puisse tout entendre (directement) et non via le filtre des journalistes (à la solde) du procureur général parce que pour la première fois, les citoyens israéliens ont entendu la vérité. Ce que j’ai dit devant la salle d’audience était la vérité. Il est temps de dire la vérité.

Un procès fleuve avec plus de 300 témoins qui devrait durer plusieurs années.

Prochaine audience le 19 juillet, affaire à suivre