Etre juif par Marc Elie Gozlan au lendemain de Roch Hachana

En sortant de la synagogue Lundi midi, donc après avoie entendu le Shofar et demandé à D.ieu de nous prodiguer tous ses bienfaits, Je vois la majorité des personnes allumer une cigarette, je dis bonjour à l’une d’elle qui me dit avec un sourire, je vais maintenant honorer le dieu cigarette.

Elle est tombée sur la mauvaise oreille

Je suis connu dans ma famille pour un activiste anti tabac. Par politesse et pour éviter de retomber dans le  « lachone ara », juste quand le rabbin nous avait dit : »surtout éviter de mal parler cet après-midi, il est préférable soit de lire des téhilim soit de dormir.

Je suis rentré dormir tout de suite, et c’est que le lendemain que je me permets d’écrire ces quelques mots.

Commandement numéro 1

Chema Israel Adonai elohenou Adonai ehad.

Nous n’avons qu’un D.ieu et il est unique. Depuis plus de 2000 ans, soit environ 100 générations, le peuple Juif s’est fait massacrer, exploité, torturé, pogromé, génocidé pour que moi et beaucoup d’entre nous puissions vivre en sécurité en Israël.

Commandement numéro 2 , je n’aurait point d’idole

Moi, l’héritier de 100 générations de souffrance, je me refuse de me soumettre à aucune drogue qui peut orienter mon jugement et qui m’empêche d’être celui qui à mon tour va transmettre.

Commandement numéro 3, Ne te sers pas de mon nom n’importe comment

Je suis loin d’être un religieux bloqué dans des règles inventées par d’autres hommes. Chaque fête est truffée de « minagim » inventés par les hommes pour satisfaire leurs propres besoins.

Le seder de Roch Hachana, que je croyais unique, j’ai appris hier seulement que chaque communauté avait les ingrédients de son plateau.

J’ai été élevé dans une coutume qui demander de manger sucré pour de l’année soit douce.

Mais j’ai appris que c’était un minag tunisien et que d’autres mangeaient salé.

Comme cette coutume l’allumer sa cigarette à partir d’une flamme existante.

En sortant de la synagogue, ou était cette flamme existante ? Personne ne s’est posé la question et tout le monde fumait.

Par contre, si le gaz qui a servi à faire notre repas est allumé par un non-juif, le repas n’est plus cacher et la casserole doit être jetée.

Un minag inventé par des hommes, qui voulaient leur femme aux fourneaux pour qu’eux puissent fumer tranquillement leur cigarette.

Commandement 4, tu respecteras Shabbat

Depuis mon arrivée en Israël, le respect du Shabbat est devenu naturel

Commandement numéro 5, Honore ton père et ta mère

Je vais surement me faire des ennemis en n’étant pas affilié à telle ou telle obédience, mes origines tunisiennes font que je fais ce que mon père faisait et d’être le plus fidèle à sa mémoire et à sa transmission. Je respecte ma mère aussi en m’occupant d’elle tous les jours

Commandements 5 à 10

Il est évident que je respecte scrupuleusement les 5 autres lois, tu ne tueras point, tu ne commettras pas d’adultère, tu ne voleras point, tu ne feras pas de faux témoignage, tu n’envieras pas ton prochain

Lois, qui contrairement aux 5 premières qui sont divines, ces lois sont plutôt sociale

Je préfère simplement me référer à la loi divine initiale, sans m’occuper des mises à jour créées par les hommes.

 

 

2018-09-12T11:19:19+00:00septembre 12th, 2018|Categories: alyah Réalité, Israel, Religion|0 Comments