Eric Zemmour ne s’appelle pas Moche Zemmour

Comme chaque fois qu’Eric Zemmour sort un livre et qu’il fait sa promotion à la télévision, il y a beaucoup de personnes qui ne cherche qu’a le contredire.

Je l’ai vu dans l’émission de Ardisson, “les terriens du samedi” et comme prévu, il a eu son altercation, et cette fois c’est avec Hapsatou Sy, chroniqueuse dans l’émission.

L’altercation vient sur le prénom de Hapsatou, que Zemmour lui conseille le prénom de Corine qui est plus français que Hapsatou.

Depuis Napoléon, qui avait instauré que les prénoms des français devaient provenir du calendrier grégorien.

Mitterand a libéralisé cette contrainte et depuis chacun peu prénommer son enfant comme bon lui semble.

Honnêtement, j’ai moi même appelé mes garçons par des prénoms hors calendrier, Harry et Rudy, mais ça reste quand même des prénoms anglophones.

Sans renier, ni cacher ma judaïté, en étant français, j’ai choisi ces prénoms par effet de mode, sans penser qu’un prénom trop juif pourrait être un handicap dans la France de l’époque.

Qui est en réalité Eric Zemmour

Eric Zemmour est un polémiste, essayiste français, né d’une famille juive en Israel. Sa spécificité c’est la défense de la France et de ses origines judéo-chrétienne qui est entrain de se faire vampiriser par l’Islam. Il se bat pour la France en ne parlant pas de sa judaicité.

La principale qualité d’Eric Zemmour c’est sa vision du monde et sa franchise, qui n’est pas bien vue par la société “bien pensante”

Il est le seul dans la télévision a avoir oser dire que la Palestine est un mensonge

La polémique du prénom

Je m’appelle Marc et j’ai un prénom hébraïque Elie, mes enfants ont aussi un prénom laïc et un prénom juif.

Je pense, sans mauvais esprit, qu’en vivant en France et en étant français, d’avoir un prénom “laïc”, car nous sommes dans une république laique.

Dans un pays musulman, il est préférable de s’appeler par un prénom musulman.

En Israel, pays juif par excellence, il y a de très beau prénom biblique.

Nous venons de perdre une des dernières rescapés des camps D’Auschwitz, Marceline Loridan-Ivens,  qui nous dit que les juifs polonais qui arrivaient en France dans les années 30-40, prenaient automatiquement un prénom français, car leur but était de s’intégrer

2018-10-09T18:50:04+00:00septembre 21st, 2018|Categories: alyah Réalité, Antisémitisme, France|0 Comments