Élections primaires aux Likoud

Hier, les Élections primaires aux Likoud ont été pour moi une première.

En effet, j’ai fait mon Alyah depuis 4 ans, et c’est la première élection nationale que je commente pour mon Blog, donc pour vous.

J’ai suivi depuis plus d’un an Fernand Cohen-Tannoudji, candidat des Olim, pour comprendre comment fonctionnent le Likoud et la politique israélienne.

Malheureusement  Fernand Cohen-Tannoudji n’a pas été élu, mais ce n’est que partie remise, car c’est quelqu’un de bien.

Les primaires du Likoud

Les primaires du Likoud ont été pour moi, le moyen de voir ou de revoir tous les députés ou ministres que j’ai côtoyés tout au long de cette année.

Ce qui est exceptionnel dans la politique israélienne, c’est la franchise hypocrite de tous les candidats.

J’explique l’expression franchise hypocrite, par la manière de vie des israéliens.

Le signe distinctif de la société israélienne, c’est la franchise naturelle des individus, En cas de litige, l’israélien est capable de s’exprimer fortement (même crier) pour exprimer ses convictions.

Le ton peut monter sans pudeur, sans barrière sociale, sans respect apparent, mais une fois la discussion terminée, ils peuvent devenir les meilleurs amis du monde.

Autre particularité de la politique israélienne, c’est la proximité de ses dirigeants.

En effet j’ai pu approcher la totalité des ministres et des députés, sans aucune difficulté, et j’ai pu parler avec eux , avec mon hébreu débutant, sans  problème et avec beaucoup de bienveillance de leur part.

Le seul que j’ai vu plusieurs fois, sans pouvoir l’approcher, c’est Bibi Netanyahou.

Soit parce qu’il est toujours très entouré, soit et surtout par mon éducation française qui m’a empêché de l’importuner.

J’ai pu hier, serrer la main à Yuli Edelstein (président de la Knesset), ainsi qu’ Israel Katz , Gideon Saar  ou Miri Regev, têtes de liste du Likoud ainsi que la totalité des candidats présents.

J’étais au Park Hayarkon, qui a été le plus grand centre de vote en Israel, et l’ambiance était exceptionnelle.

Bien sur, pour moi c’était le moyen de promouvoir l’application Sarfatit et de connaitre un maximum de monde.

Parmi mes nouvelles connaissances, je tiens a remercier un journaliste de I24news, Pierre Klochendler, un vrai pro, qui m’a éclairé sur nombre de sujets que je développerais tres certainement pour vous.

 

2019-02-06T12:41:58+00:00février 6th, 2019|Categories: alyah Réalité, Elections, Israel|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :