Abou Mazen spécialiste du double langage

Le deal du siècle a eu la qualité de clarifier la volonté de Paix des principaux instigateurs comme leur double langage.

Côté israélien, avec les positions de Netanyahou qui a participé à ce Deal du siècle ou Gantz l’éventuel successeur au poste de premier ministre.

Côté palestinien, avec Abou Mazen, le spécialiste du double langage.

La position israélienne

La position de Netanyahou est facilitée par la négation systématique de tout projet de Paix depuis la création d’Israël.

En sachant qu’Abou Mazen refuserait naturellement ce plan de Paix, il est facile de se présenter comme le seul à vouloir la Paix.

En période d’élection, il a tout à gagner, surtout auprès des électeurs de Judée Samarie dont l’accord prévoit une annexassions.

Le double langage  de Mahmoud Abbas

Pour lui, le refus systématique est la raison d’être de sa position.

Malgré 37 entrevues avec Jared Kuchner, il clame haut et fort que l’accord a été décidé sans qu’il ait participé à son élaboration.

Il a décidé unilatéralement qu’il arrêtait toute coopération sécuritaire avec Israël, mais continue à le faire.

En sachant très bien qu’il était en danger de mort sans la protection d’Israël.

De plus, sa volonté de conclure des accords avec le Hamas ne sont que des effets de manche, en sachant très bien que le Hamas ne veut que prendre sa place.

Encore plus fort, un de ses ministres a dit qu’il était prêt, dans les 48h, à s’assoir à la table des négociations,

Si les israéliens acceptaient un retour aux frontières de 67 et Jérusalem Est comme capitale.

Poker menteur du dirigeant palestinien

Quelques vérités historiques.

L retour aux frontières de 67 voudrait dire qu’Israël aurait occupé ce territoire à une Palestine existante.

La Palestine était une province ottomane sous contrôle anglais depuis les accords de Sikes-Picot en 1917.

Ce territoire a été partagé entre Juifs et arabes en 1948 suivi avec la création de la Jordanie et d’Israël.

Suivi de la première guerre de 48 ou les Jordaniens avaient annexés la Judée Samarie et l’avaient nommée Cisjordanie.

Territoires que les israéliens avaient récupérés en 67.

La Palestine, inventée en 67, n’a jamais existé avant cette date et n’a jamais été un pays reconnue par la Société des Nations.

Aujourd’hui, Abou Mazen spécialiste du double langage, veut imposer au Monde et à Israël ses désirs.

L’état de Palestine n’existe que grâce à l’antisémitisme des états arabes qui l’entourent et qui se servent de lui pour attiser la haine de leurs populations.

Et que la France soutient pour se donner bonne conscience en tant qu’ancien colonisateur de pays arabes.