Doit-on jeûner pour le meurtre de Rabin

Doit-on jeûner pour le meurtre de Rabin assassiné par un juif religieux , Ygal Amir le 4 novembre 1995.

Yitzhak Rabin, signataire des “accords d’Oslo”, qui étaient perçus  comme un renoncement aux territoires disputés.

Pour moi, comme pour beaucoup, son assassinat a été un choc violent.

Comment un Juif peut tuer un premier ministre en Israël.

J’ai voulu rechercher dans notre histoire un précédent.

Le jeune de Guédalia

Guédalia ben A’hikam fut assassiné le jour de Roch Hachana.

Pendant l’exil du premier Temple, une faible présence juive à Jérusalem était maintenue par le roi Névoukhadnétsar.

Il nomma Guédalia ben A’hikam régent de Jérusalem car il n’était d’aucune lignée royale.

Tous les Juifs de Jérusalem se regroupèrent autour de lui ainsi que les Juifs expatriés à Amon, Moab et Edom.

Les Juifs essayèrent de s’unifier autour de Guédalia en espérant reconstruire le Temple.

Ba’alisse roi de Moab et ennemi de Névoukhadnétsar voulait mettre fin à l’hégémonie de Guédalia.

Il prie la décision de l’assassiner, il lui fallait trouver et armer une main pour le faire.

Ba’alisse porta son choix sur Yichmaël ben Nétanya. Il s’agissait d’un Juif mécréant dévoré par le feu de la jalousie qu’il nourrissait  pour Guédalia.

Il estimait que la royauté lui revenait de droit, étant lui-même issu d’une lignée royale.

L’information parvient au général de l’armée d’Israël qui informa Guédalia.

Guédalia, qui était animé d’une grande piété, n’accorda aucun crédit aux propos de son général d’armée.

« Je te supplie de ne pas permettre à un tel évènement d’arriver, car tu représentes le seul espoir pour la continuité de la royauté de Juda et pour la stabilité de notre peuple sur sa Terre. S’il t’est difficile de l’exécuter, car tu doutes de sa culpabilité, permets-moi alors de le faire à ta place et ceci en toute discrétion sans que quiconque ne sache que je suis ton émissaire ! »

Yichma’ël accompagné de 10 hommes se jetèrent sur Guédalia l’assassinant lui, ses hommes ainsi que les soldats de Névoukhadnétsar en poste en Erets Israël.

Yichma’ël assassinat aussi 70 personnes innocentes et dispersa le reste des Juifs vers le pays d’Amon.

Le peuple Juif décida de fuir car le roi Névoukhadnétsar voulait venger la mort de ses soldats assassinés par les Juifs.

Ainsi disparut la dernière trace de la présence juive en Erets Israël, laissant place à la ruine ainsi qu’à la désolation.

« Et je vous poursuivrai parmi les nations, et je vous poursuivrai l’épée haute. Votre pays restera solitaire, vos villes resteront ruinées ». (Lévitique 26,33)

L’assassinat de Rabin

Beaucoup de similitude entre les deux événements.

Guédalia comme Rabin dirigeaient l’État d’Israël.

Dans les 2 cas un Juif manipulé a assassiné un Juif .

La seule différence est qu’Eretz Israël est aujourd’hui libre et responsable de sa survie.

Doit-on jeûner pour commémorer la mort de Rabin ?

La réponse est entre les mains de ceux qui l’on fait tuer.