Deux poids deux mesures

Massacres Des Ivoiriens Par les Forces Française a Abidjan 9 novembre 2004.

La Fédération internationale des droits de l’homme (Fidh) et la Ligue des droits de l’homme (LIDH) demandent à la France une commission d’enquête parlementaire sur sa répression des manifestations anti-françaises d’Abidjan, début novembre. Faisant état, pour la seule journée du 9 novembre, de 63 morts du fait des troupes de l’opération française Licorne, les organisations des droits de l’homme estiment que celles-ci ont outrepassé leur mandat. De son côté, le ministère français de la Défense plaide la «légitime défense élargie» dans le cadre de la protection et de l’évacuation des ressortissants français de Côte d’Ivoire.

Qu’a fait la France, Elle a tiré a balle réelle sur des manifestants et a tué 63 civils et plus d’un milliers de blessés .Le colonel de la gendarmerie ivoirienne, Guiai Bi Poin,  accuse les militaires français d’avoir tiré «directement sur la foule et sans aucune sommation»

«Lors de la répression des manifestations d’Abidjan, les forces françaises ont tiré à balles réelles par hélicoptère et au sol sur les manifestants installés sur les deux ponts de la lagune Ebrié et aux abords de l’hôtel Ivoire. Ces tirs auraient fait, selon une série de sources concordantes, une soixantaine de morts et plus d’un millier de blessés», accuse la FIDH qui reproche à la France de n’avoir «cessé de minimiser l’ampleur de la tragédie provoquée par la brutale intervention de ses forces armées».

Gaza : le gouvernement palestinien dénonce un “massacre”, Macron “condamne les violences”

40.000 manifestants hostiles a Israël se sont massés a la frontières israéliennes.

Payés par le Hamas , ces manifestants avaient comme seul objectifs, c’est pénétrer en Israël pour “tuer du juifs”

Le Hamas (groupe islamiste terroriste) , commanditaire de ces manifestations paye les manifestants avec un barème précis

“Les familles des Palestiniens tués recevront la somme de 3 000 $; 500 $ seront versés aux familles des manifestants grièvement blessés”

La vie d’un palestiniens ne vaut pas plus de 3000 dollars et se faire amputer d’une jambe, pas plus de 500 dollars.

Un responsable du Hamas annonce que sur les 63 morts, 50 étaient des militants, donc il ne reste que 13 civils et un bébé dont les parents ont avoués qu’il était condamné, ils était juste la pour toucher la prime.

Les israéliens avaient lancés des tracts sur les manifestants pour leur demander de ne pas s’approcher de la barrière de sécurité, donc de la frontière, car ils risquaient de mourir

Deux poids deux mesures

La France qui tire sur une foule sans sommation en pleine ville dans un pays qui n’est pas le sien et tue 63 civils, La France plaide la légitime défense élargie.

La France condamne Israël qui défends sa frontière en prévenant les manifestants de ne pas le faire

Deux poids deux mesures pour une situation qui n’a de comparable que le nombre de victimes et ou la France a vraiment commis un massacre.

Avant de condamner, il faut surtout être irréprochable comme Israël.

Mais autant la France a oublié ses erreurs autant elle n’oubliera jamais sa condamnation.

Ni demandé des excuses quand le Hamas a avoué que les morts étaient des terroristes.

Ainsi va l’antisémitisme, Deux poids deux mesures

 

2018-05-19T20:22:02+00:00mai 19th, 2018|Categories: attentats, désinformation, France|2 Comments