Nous sommes entré dans le jeun

Nous sommes entré dans le jeun du 9 av, c’est parti pour 24 heures très douloureuses.

Doit on pleurer de tristesse ou de joie?

Une majorité pleure de tristesse, mais une tendance, qui commence a s’amplifier pleure de joie.

Pour cette nouvelle mouvance, le 9 av est le jour de la “naissance” de Mashiah et nous devons nous réjouir de sa venue prochaine.

Surtout en vue du dérèglement mondial actuel qui n’a pas d’autre issue que l’intervention divine.

Nous attendons le troisième Temple, donc la destruction des deux premiers étaient inévitables en annonciateur du temps messianique.

Le jeun du 17 tamouz

Du jeun du 17 tamouz au jeun du 9 av, il s’est passé trois semaines.

Le jeun du 17 tamouz marque le jour où la muraille de Jérusalem fut éventrée par les Romains en l’an 69 de l’ère actuelle.

Et se termine par je jeun du 9 av la date à laquelle les deux Temples furent incendiés. C’est le jour le plus triste du calendrier juif.

Le jeun du 9 av

Le jeun du 9 av est plus sévère avec ces interdictions unique pour ce jeun particulier

Nous ne nous coupons pas les cheveux, nous n’achetons pas d’habits neufs, nous n’écoutons pas de musique. Nous ne célébrons pas de mariages en cette période.

Nos Sages nous enseignent que ceux qui pleurent la destruction de Jérusalem mériteront de la voir reconstruite avec la venue de Mashiah.

Mashiah maintenant

Nos Sages enseignent que dès l’instant où le Temple fut détruit est né celui qui pouvait être le Mashiah.

Depuis, il n’y a pas eu une période de l’Histoire qui n’ait en son sein un Tsaddik digne d’être le Libérateur du peuple juif de son dernier exil.

« Ainsi parle l’Éternel-Tsevaot : Le jeûne du quatrième mois [le 17 Tamouz] et le jeûne du cinquième [le 9 Av], le jeûne du septième [le 3 Tichri] et le jeûne du dixième mois [le 10 Tévet] seront changés pour la maison de Juda en joie et en allégresse et en fêtes solennelles, et chérissez la vérité et la paix ! » Zacharie 8, 19

Maïmonide dit que, non seulement les jeûnes seront supprimés lors de l’ère messianique, mais que ces jours deviendront de grands jours de fête.

Le Rabbi de Loubavitch explique que ce niveau de la bonté divine étant au delà de la logique humaine, la joie qui en accompagnera la révélation surpassera donc celle de toutes les autres fêtes.

La 9 Av est donc un jour propice à la Rédemption et à l’avènement messianique,

Am Israel Hai

We want mashiah now