Conte pour enfants2018-10-22T14:06:27+00:00

Conte pour enfants

Notre amie, Annie Belhassenn m’a donnée quelques histoires pour raconter à vos enfants.

Un chasseur repenti2018-10-22T13:46:30+00:00

Un chasseur avait installé son abri dans les bois, il restait caché très longtemps à surveiller ses pièges , le lièvre était son gibier favori , il était très fière de le ramener à la maison  comme prochain repas . Comme tout chasseur qui se respectait , l ‘intérêt d’ une plus grosse prise stimulait son énergie, il décida  de retourner à la chasse , récupéra son fusil suspendu au crochet de la soupente . Il traversa la cour ,longea le petit chemin , tourna sur la droite , après une centaine de mètres se retrouva dans les bois. Il resta  caché dans les sous- bois quand il entendit des bruits de feuilles , des petits renardeaux , quatre , faisant des cabrioles, se mordillant la queue , se grimpant les uns sur les autres , de si loin il était difficile de savoir lesquels étaient mâles  lesquelles étaient femelles , ressemblaient à des gros chats sauvages . Quelques minutes plus tard la renarde sortit de son terrier à leur recherche , elle l avait si délicatement fabriquè leur petit abri pour qu’ ils soient au chaud , avec ses propres poils et ne comprenait pas qu ils veuillent déjà le quitter en se mettant en danger . Parce qu ‘elle avait senti l odeur de l homme que son instinct de protection la prévenait ses petits étaient en danger. Le chasseur s’ éloigna très vite, il aperçut la renarde ramena dans sa gueule un petit rongeur , les renardeaux étaient assez grands pour se nourrir de viande , ils avaient cessé de têter leur maman , n ‘étaient ni aveugles ni sourds et commençaient à prendre leur indépendance. Comme toute maman vigilante la  renarde ne les laissaient pas encore trop s’ éloigner , elle devenait dangereuse pour tous ceux qui s ‘approchaient de sa progéniture l homme ou tous autres dangers. Le chasseur retourna sur ses pas et retrouva la route boisée , rentra chez lui à la lisière de la clairière , il se déchaussa , posa son fusil , ôta son treillis et alla vers la cuisine se faire un thé chaud . Il réfléchit longuement près du feu de cheminée sa tasse chaude entre les mains , une belle découverte cette famille de renard ,la maman et ses renardeaux , tout brun et roux adorables et si attachants , tellement livrés à la cruauté du chasseur. Dès ce moment , il décida qu’ il ne chassera plus aucun animal , mais qu’ il ferait son possible pour veiller sur les lois de protection de cette espèce en danger de disparition , sur la flore de ces bois et c’ est ce qu il fit , il devint donc grâce à sa connaissance de cet environnement le gardien des bois et surtout de la  famille renarde…..

Comment rentrer chez soi….2018-10-22T13:47:23+00:00

Tous les enfants sortent de classe, récupèrent soit un gilet, un blouson , un manteau car l’ automne est là. Il faut se couvrir annonce la maitresse, il n est plus question de sortir sans s ‘ emmitoufler.; Quelques mamans , certains papas attendent à la sortie , un petit vent frais souffle, les feuilles jonchent le sol, les arbres se dépouillent tranquillement . Pour ceux que les parents n ‘attendent pas, il y en a quelques  uns , ils déboulent les uns sur les autres ,se crient  dessus, se poussent avec vigueur, se bloquent à la porte, oust dehors ! la sortie est un triomphe , on rentre seul à la maison , on en est fière et surtout on cache un petit fond de déception, personne ne nous attend ? Chacun connait son chemin , pour ceux qui ont déjà fait une ou deux années scolaires, mais pour Marc le problème se pose, c est sa première année de scolarité dans cet établissement et tout normalement sa maman est déjà venue le chercher deux fois depuis la rentrée il y a deux jours, trop peut pour se souvenir de ce long chemin, l a t elle oublié, Marc se pose la question mais il ne doit pas perdre de temps, il se’ décide à suivre ces petits copains. Il comprendra les raisons plus tard et ne doit pas montrer son désarroi , il faut continuer de suivre les autres , l un s arrête,  un petit signe de la main signale  à ceux qui sont  restés en arrière le portail de sa maison , on devine un beau jardin , peut être des parents souriants , un bon goûter…Mais Marc est si pressé de rentrer chez lui, retrouver ses parents, comprendre les raisons de leur absence, il est prêt à courir, ne veut surtout pas que ses camarades se doutent de son inquiétude, il reprend  la route avec un dernier copain de classe qui n avait pas l ‘autorisation de s arrêter en chemin , l’ air décontracté de Marc dissimule un léger malaise . Il ne reconnaît pas la fameuse rue ‘ il l ‘avait pourtant remarqué avec sa maman , la rue de la boulangerie , celle des nounours au chocolat, de la guimauve enrobée d ‘ un chocolat craquant sous la dent . Il continue silencieusement son chemin et là miracle la boulangerie est là , son camarade s arrête , il sort quelques pièces de sa poche . Marc lui fait un petit au revoir de la main et continue sa route, il sait où il va ,son coeur s ‘arrête de battre si vite , maintenant c’est sur le danger est écarté , il est a deux pas de chez lui en quelques foulées il sera devant sa porte, la cage des escaliers, les deux étages, il sonne à la porte : sa maman met quelques minutes à répondre puis entrouvre la porte , Marc lui saute au cou , rien n’ a l ‘air de clocher , sa maman trouve le retour de son garçon très naturel , a t ‘ elle pensé que Marc connaissait le chemin de la maison et pouvait maintenant rentrer seul. Marc n ‘ose pas lui faire de reproches , c est une confiance un peu douloureuse , il serait déjà grand alors ! Ou maman serait un peu inconsciente…Tout va bien , dorénavant il se sentira plus autonome , plus besoin d attendre maman ou papa , il fera comme les copains et pourra s arrêter a la boulangerie ……..avant d arriver à l école.