Comment réagit la communauté des juifs français

Je voudrais comparer la situation des français juifs des années 70/80 à celles des juifs français d’aujourd’hui.

L’attribut résume en lui-même cette différence.

Heureux comme D.ieu en France

Dans ces années, qui suivaient la guerre des six jours, les juifs étaient auréolés de la victoire historique de l’état hébreu.

Nous étions, plus que jamais, intégrés à la société française et dispersés dans différentes villes ou quartiers avec comme lieux dominants, Sarcelles ou Créteil en région parisienne ou Montmartre ou Belleville à Paris.

Petit à petit, ces concentrations se sont disloquées et  l’évolution financière de beaucoup a incité de nombreuses familles à s’éparpiller un peu partout sans aucune idée de regroupement.

Les français juifs étaient complètement intégrés ou même assimilés à la France et se sentaient complètement français de confession juive.

C’était la France des 30 glorieuses ou le chômage était limité et la France dans une très bonne position économique.

Le premier choc pétrolier

Au lendemain de la guerre de Kippour, les pays arabes se sont unis et ont imposés à l’Europe et à la France, des conditions drastiques pour continuer à livrer du pétrole.

Le fameux accord Eurabia, qui va complètement modifier l’équilibre de la France en imposant la migration des musulmans du Maghreb avec des règles communautaires très précises et à l’avantage de l’Islam.

Cet apport de migrants a modifié complètement le paysage de la « communauté française »

En effet pour la première fois le mot communauté s’est imposé pour différencier la population française.

[su_youtube_advanced url= »https://youtu.be/IThJY-4Yz7Y » rel= »no » theme= »light »]

La communauté juive de France

Malgré l’existence du « centre communautaire » boulevard Bonne Nouvelle, la jeunesse juive était dispersée dans plusieurs mouvements comme les EI ou le Betar ou beaucoup d’autres comme le Maccabi pour les sportifs

Malgré notre identité juive, on n’avait pas l’impression de vivre dans une communauté spécifique.

Tous ces mouvements essayaient de nous « communautariser » car nous étions, moi le premier, français avant tout.

L’esprit communautaire importé par l’islam

C’est l’essor des communautés musulmanes qui a fait ressurgir une nouvelle forme d’antisémitisme et d’antisionisme, car la communauté musulmane a pris fait et cause pour les palestiniens en confit avec Israel

Et l’antisémitisme généré a impliqué l’esprit communautaire des juifs et la conscience de communauté juive a pris corps.

Et nous sommes devenus de facto des juifs français.

Les problèmes des enfants juifs qui étaient en danger dans les écoles publiques, a incité les juifs à fréquenter des écoles juives, donc de se regrouper pour éviter les zones occupés par la communauté musulmane qui les agressait.

Les grosses « communautés » de l’époque comme celles de Sarcelles ou de Créteil au profit d’autres lieux comme le 19ème ou le 17ème arrondissement de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.