header_image
Your search results

Clash Balavoine avec Mitterand

Posted by marc on 5 février 2017
| 0

[Vc_row]

[/ vc_column] [/ vc_row]

Clash Balavoine avec Mitterand

Je me suis rappelé du Clash de Daniel Balavoine avec François Mitterand et je l’ai réécouté et j’ai réfléchi avec ce recul que me donne, mon age car je suis de la génération Balavoine et le recul des années.

Emission d ‘information du 19 mars 1980, c’est a dire, il y a 37 ans, soit 1 génération et demi. Ce qui veut dire que les terroristes d’aujourd’hui sont les enfants de notre génération.

[Vc_row]

[/ vc_column] [/ vc_row]

Que dit Daniel Balavoine

«Ce que je peux vous dire, c’est que la jeunesse se désespère, elle est profondément désespérée parce qu’elle n’a plus d’appui, elle ne croit plus dans la politique française — et moi je crois qu’elle a, en règle générale, en résumant un peu, bien raison — ; ce que je peux vous dire c’est que le désespoir est mobilisateur, et que lorsqu’il devient mobilisateur il est dangereux, et que ça entraîne des choses comme le terrorisme, la bande à Baader et des choses comme ça. Et ça, il faut que les grandes personnes qui dirigent le monde soient prévenues que les jeunes vont finir par virer du mauvais côté parce qu’il n’auront plus d’autre solution.”»

Quelques en sont les grands lignes à retenir.

  • La jeunesse se désespère
  • La jeunesse ne croit plus en la politique.
  • Le désespoir est mobilisateur et il entraine le terrorisme.
  • Il faut que les dirigeants du monde sache qu’il n’y a pas d’autre solution.

Les conclusions aujourd’hui

Je ne voudrais pas simplifier, ni généraliser.

La jeunesse se désespère toujours autant, 40 ans après rien n’a profondément changé.

La politique, il suffit de voir comment se déroule notre campagne présidentielle pour se rendre compte de l’intérêt politique des commentaires journalistiques.

On ne parle que de l’affaire Fillon, comme on a parlé des déboires conjugaux de Hollande ou du Bling-bling de Sarkosy.

On ne juge les politiques que sur leur paraitre mais plus sur l’action politique menée. Et on en voit les conséquence aujourd’hui ou Hollande n’a pas été élu sur sa valeur politique mais par un rejet de l’homme Sarkozy qui n’entrait pas ans le moule du dirigeant secret mais dans celui du dirigeant people.

Le désespoir mobilisateur qui entraine le terrorisme. Ce sont les paroles les plus dangereuse.

Dans nos cités, les intégristes musulmans ont trouvé un terrain mobilisateur et ont donné un sens de vie a une jeunesse sans buts et sans repères.

Si nous ne sommes pas capable de renvoyer ces agitateurs chez eux, car nos lois les protègent plus que le citoyen lambda. Nous devons nous efforcer de reprendre leur destin en main.

Il faudrait trouver un projet de vie capable de leur redonner espoir et être sur le terrain pour le diffuser.

Je pense même qu’il faut que ce soit des organisation mixte christiano-musulmane, qui doivent occuper le terrain et diffuser ne massage d’espoir humaniste au contraire du message d’espoir terroriste.

Un message d’espoir positif, car il est très facile de fédérer le désespoir négatif par la haine de l’autre. La haine du mécréant et surtout la haine du juif.

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

  • 4,15
    EUR +0,04%
    3,51
    USD –0,02%