Cette semaine en Israel, le 3 juillet 2020

Shabbat shalom mes amis, Cette semaine en Israel, le 3 juillet 2020 a été marqué encore, par l’omniprésence d’Israël dans les infos du monde entier.

Les grands événements sont tragi-comiques

Le Covid-19

Le Covid-19 refait parlé de lui, malheureusement avec force.

Il y a quelques jours, ma sœur m’a appelé épouvanté de Paris en écoutant les chiffres de contamination en Israel sur I24news.

C’est vrai, les chiffres sont la, hier nous avons eu plus de 900 cas, ca c’est le côté tragique.

La réaction du gouvernement est pour moi exceptionnelle, merci Bibi.

Il ne faut plus être confiné comme de mois dernier, il ne faut plus bloquer l’économie.

Avec l’expérience de la première vague, il vaut mieux prévenir que guérir.

Test généralisé avec près de 30.000 test journaliers pour repérer les foyers épidémie pour les isoler.

Afin de permettre à l’économie nationale de ne plus être bloquée.

En prenant l’exemple de la France, qui pour moi est un mauvais exemple.

A l’échelle israélienne la France aurait du faire 300.000 test par jour.

Dans les faits, relâchement général, très peu de test, donc impossibilité de trouver les zones à risque.

Le Covid-19 n’a pas de frontière, et le réveil risque d’être douloureux.

Sortez masqué, évitez les synagogues, et les réunions familiales trop importantes si vous aimez vos proches.

La guerre n’est pas finie, le virus a déjà muté et nous ne connaissons pas la suite.

La fameuse annexion

Cette fameuse annexion et la date fatidique du 1er juillet.

J’avais l’impression que le monde n’avait pas d’autres préoccupations qu’Israël et ses quelques kilomètres de désert, déjà sous sa juridiction qui allaient être officialisés, territoires israéliens.

J’ai bien sur donné mon avis, sous plusieurs angles dans mes derniers posts.

Le monde tremblait pour cette date fatidique qui devait être le début de l’apocalypse.

Encore une fois, Bravo Bibi, qui a eu l’intelligence de ne rien faire.

Pour laisser la pression mondiale de tomber.

Et il fera son “annexion”, c’est fatal, mais à son rythme et a sa convenance.

C’est la sécurité d’Israël et donc des Juifs israéliens et par conséquent des <Juifs du monde entier.

Une renonciation de l’annexion serait considérée par le monde arabe comme une faiblesse et leurs réactions peuvent être dramatiques pour le monde.

La fixation sur la haine d’Israël

J’ai été ému par les bombardements arabes en Syrie ou plus de 100 morts ont été comptabilisés en une journée et les images d’enfants ensanglantés m’ont révolté.

Pas un mot de l’ONU ni dans les journaux occidentaux.

Je n’ose imaginer le tollé mondial si c’était des enfants palestiniens qui étaient blessés par des israéliens..

Semaine normale, rien de différent, la Seine coule toujours à Paris et le soleil se lève toujours à l’Est.

Shabbat Shalom , Am Israel Hai