Les bienfaits du coronavirus

Les bienfaits du coronavirus, il y en a, il ne faut pas se fermer les yeux et paniquer

Je ne veux absolument pas minimiser la dangerosité de ce virus.

Notre humanité n’est pas à sa première pandémie et en a toujours survécu.

Je pense sincèrement que le plus grand virus que nous ayons connu, c’est l’homme.

Depuis le premier homme, Caïn tua 25% de l’humanité, les hommes ont continués à tuer.

Dans les 10 commandements, nous avons, “Tu ne tueras point”

Et pourtant, au nom de la religion et du Dieu unique, combien de personnes ont été sauvagement assassinés.

Les Chrétiens, pendant les croisades, mangeaient le cœur des infidèles, au nom de Dieu.

Les Musulmans, aujourd’hui les extrémistes, qui tuent, égorgent en criant Allah Ouakbar.

Seul les Juifs n’ont fait que subir la sauvagerie des autres croyants.

Les bienfaits du coronavirus

Le principal bienfait du coronavirus est visible à tous les niveaux.

Nous avons redonné du temps au temps.

Avant, nous vivions à un rythme infernal, diabolique, nous courions toujours après le temps.

Nous n’avions le temps de ne rien faire, la famille, les enfants venaient après.

Depuis plusieurs semaines le temps a repris ses droits.

Nous sommes obligés de prendre le temps, pour soi, pour sa famille, pour ses enfants.

Le cercle familial s’est reconstruit. On commence à reconnaitre ses enfants, son conjoint.

Quels autres bienfaits

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

Un de mes principaux centres d’intérêt était le football et bien sur le PSG.

Ils avaient enfin passé les huitièmes de finale. Pour moi c’était un évènement exceptionnel.

Plus de coupe d’Europe, plus de foot, plus de championnat, plus rien. Je suis de fait désintoxiqué.

C’est pareil pour les courses de chevaux et même le Loto. Plus rien.

C’est ça les bienfaits du coronavirus.

Le chômage, le manque d’argent ce n’est pas un bienfait

Le coronavirus est avant tout une épreuve pour l’humanité

Quand la pandémie sera finie, déjà pour commencer, avec les beaux jours.

Il ne faut pas oublier que ce n’est qu’une grippe.

Nous allons tous avoir une envie de vivre inversement proportionnelle à la peur de mourir que nous avons aujourd’hui.

Nous allons remettre l’économie en route très rapidement.

Et chacun va retrouver son emploi et son envie de vivre.

Mais le principal bienfait de ce virus, c’est de nous avoir fait prendre conscience.

De nous avoir fait retrouver les vraies valeurs de la vie.

A nous de le garder dans notre conscience pour ne pas retomber dans nos travers.

Mais déjà, il faut survivre. Il faut rester confiné, c’est très important pour vous et vos proches.

Être un con fini ou un confiné

Moi j’ai choisi