Bibi ou Benny, that is the question

Bibi ou Benny, ou en sommes nous exactement aujourd’hui.

Je pense que la situation peut se résumer en quelques mots.

Bibi veut rester et il en a le droit

Benny veut qu’il parte et il n’en a pas le droit.

Bibi ou Benny, les positions

Les deux sont d’accord sur une chose faire un gouvernement d’union nationale

Bibi demande a être le premier ministre pendant 6 mois avant de passer la main à Benny, et de revenir 2 ans après si son jugement le lui permet.

Même en cas de désaccord avec Benny, il a parfaitement le droit de rester premier ministre 6 mois ou même plus.

Sa demande est conforme au droit israélien et personne ne peut l’en empêcher.

Benny est prêt à faire des compromis, mais reste intransigeant sur le fait qu’il ne veut pas faire d’union avec un premier ministre mis en examen et refuse que Bibi reste premier ministre pendant les 6 premiers mois.

Fortement influencé par Yair qui ne croit pas au départ de Bibi dans les 6 mois.

Le refus de Benny est plus symbolique car dans tous les cas Bibi restera premier ministre pendant 6 mois.

C’est la loi en Israel.

Avigdor, faiseur de roi

Le troisième larron, Avigdor qui veut comme les autres un gouvernement d’union nationale pour éviter une troisième élection se bloque aussi sur ses positions.

Il suffirait de retrouver sa place à droite de l’échiquier israélien et de s’allier avec Bibi pour former un gouvernement majoritaire.

Retour à la case départ pour Avigdor qui est celui qui a provoqué cette situation serait une défaite pour lui

En route pour un troisième tour

Les protagonistes restent sur leurs positions et ont déjà commencé leur campagne électorale.

Cette campagne aura encore la même orientation, c’est à dire: Pour ou Contre Bibi.

Israël ne semble pas être la priorité première des futurs candidats.

Les résultats seront vraisemblablement les mêmes et nous retrouverons les mêmes problèmes à résoudre après.

Le perdant risque d’être Benny, qui a refusé la main tendue de Bibi, qui a refusé l’avis de Rivlin pour s’unir à Bibi et qui est dépendant des voix arabes pour réussir son pari.

Avigdor semble se rapprocher d’Ayelet, ce qui serait plus facile pour lui de rejoindre Bibi en cas de troisième tour.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…