Audrey Azoulay est élue directrice générale de l’’UNESCO le 13 octobre 2017 pour un mandat de quatre ans.

Qui est Audrey Azoulay

Elle est née le 4 aout 1972 à Paris. Diplômée de Sciences Po et de l’ENA, elle a été Ministre de la Culture et de la Communication du gouvernement de Manuel Valls sous François Hollande.

Elle est la fille de André Azoulay, conseille du Roi du Maroc.

“La tragédie palestinienne est au cœur de nos réflexions”, a déclaré M. Azoulay “Tant que le peuple palestinien sera dans la situation actuelle, je suis un être amputé, mutilé, en danger de mon judaïsme. Comment est-ce que je peux être juif tant que le peuple palestinien n’a pas retrouvé sa liberté, sa justice et sa dignité et vivre dans son Etat a côté d’un Etat israélien ?”,

A proposant sa candidature à la direction de l’Unesco, ses chances étaient très minimes. Elle a pourtant été élu par un organisme ouvertement pro-arabe et surtout antisioniste.

Après le départ des États-Unis et d’Israël qui ont quittés avec fracas cette institution, l’élection d’une personnalité juive à sa direction pose question.

Audrey Azoulay est une femme politique juive de Gauche Française.

Les caractéristiques de la Gauche Française sont politiquement pro-arabe et anti-israélienne.

Sa double allégeance, politique comme familiale la lie à la politique arabe.

Pourquoi a t elle été élu à l’Unesco

[su_youtube_advanced url= »https://youtu.be/iOEersHekAI » rel= »no »]Audrey Azoulay[/su_youtube_advanced]

L’hypocrisie de cette institution n’est plus à démontrer.

Qu’une institution pro-arabe nomme un juive à sa direction après le départ de 2 gros donateurs est un blanc seing donné à la communauté internationale.

Une sorte de virginité retrouvée.

Mais il ne faut pas se leurrer, la politique de cette institution ne va pas changer en aucune manière.

Le deni d’Israël et des Juifs est son fond de commerce et rien ne changera.

Par contre la crédibilité et la soumission de la France est de plus en plus évidente.

La France était tenu comme siège de l’institution de ne pas en briguer la direction

Qu’est devenu l’Unesco

Aujourd’hui la majorité des pays membres de l’Unesco sont des pays arabes qui votent systématiquement contre Israel, quelque soit la résolution, même si elle n’a aucune réalité historique.

Elle est assujetti à la réalité arabe.

En acceptant, a titre d’état, l’autorité palestinienne, membre d’une organisation terroriste à but génocidaire, elle a perdu toute crédibilité internationale.

Son parti pris unilatéral contre Jérusalem en mai 2017 :

« toutes les mesures (…) prises par Israël, une puissance occupante, qui ont altéré ou visent à altérer le statut de la ville sainte de Jérusalem » seront « nulles et non avenues et doivent être annulées ».
Israel est présenté comme « puissance occupante », résolution proposée par l’Algérie, l’Égypte, le Liban, le Maroc, Oman, le Qatar et le Soudan et adopté par l’Unesco.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.