l’accord nucléaire

Les méfaits de l’accord nucléaire iranien.

Les méfaits de l’accord nucléaire iranien qui risque d’être signé prochainement vont changer le fragile équilibre militaire de la région.

En cas d’accord, la première conséquence sera le déblocage de tous les avoirs iraniens soit 150 milliards de dollars qui seraient directement versés aux groupes terroristes du Moyen-Orient.

Les autres groupes terroristes à travers le monde auraient aussi leur part de financement.

La stabilité du Monde risque d’être définitivement compromise.

L’Iran et le Moyen-Orient.

L’Iran a déjà infiltré plusieurs pays de la région.

  • Le Liban, qu’elle contrôle à travers le hezbollah qui est complètement à ses ordres et qui ne rêve que de détruire Israël.
  • L’Irak, pays sous domination chiite, a vu ces derniers jours des combats entre les partisans de Moqtada Al-Sadr et aux hommes du Hachd Al-Chaabi, un groupe pro-Iran intégré aux forces régulières.
  • La Syrie ou les Gardiens de la Révolution comme le hezbollah tentent de s’implanter aux frontières d’Israël et qui sont régulièrement bombardés par Israël.
  • Le Yémen, ou Saoudiens et Iraniens se battent depuis 2014 à travers la population yéménite.
  • La Libye qui a permis aux iraniens de s’introduire dans la guerre entre les tribus libyennes.
  • Le Qatar, qui organise cet hiver la Coupe du Monde de Football, est un allié complaisant de l’Iran et qui avec la Russie contrôlent environ 50 % des réserves mondiales de gaz.

Le Gaz peut influencer l’accord nucléaire iranien.

Depuis l’embargo sur le Gaz russe, l’Europe est en crise et signer l’accord nucléaire iranien pourrait libérer le gaz iranien et sortir l’Europe de la crise.

Habitués à signer des accords avec les terroristes pour ne pas avoir d’attentats sur leur sol, les européens pensent, à tord, que l’Iran peut être intégré à la communauté internationale.

Israël serait sacrifié pour le reste du Monde.

Ou alors, ils comptent sur Israël pour les protéger en cas d’attaque atomique.

Les États-Unis et l’accord nucléaire iranien.

Les États-Unis de Donald Trump se sont retirés du précédent accord nucléaire le 8 mai 2018, date victorieuse pour le monde libre face à l’obscurantisme.

Les États-Unis ont toujours sauvé l’Europe pendant les 2 dernières guerres mondiales et aujourd’hui face à cette troisième guerre que les iraniens veulent déclarer.

Quels sont les autres termes de cet accord ?

Les iraniens doivent limiter leur programme nucléaire pendant 10 ans en enrichissant l’uranium à 3.67% maximum.

Malheureusement cette limite est largement dépassée et atteint aujourd’hui les 60%. Les iraniens ne reviendront jamais en arrière, cet accord est déjà caduc.

De plus les iraniens ne vont pas laisser les européens, ni les américains contrôler leur site d’enrichissement et leurs centrifugeuses ne vont pas s’arrêter.

Que va faire Israël ?  

En tant que principal ennemi déclaré de l’Iran qui ne rêve que de rayer Israël de la carte, Israël reste le seul à se battre sans conditions pour faire capoter cet accord.

Tous les responsables israéliens se sont entretenus avec Jo Biden, Benny Gantz et le conseiller à la sécurité nationale se sont déjà rendus à Washington.

Aujourd’hui c’est le chef du Mossad, David Barnea, qui part à son tour pour dialoguer avec de hauts responsables de la Maison-Blanche, de la CIA, des membres de l’état-major, du Pentagone, du Département d’État et d’autres agences de sécurité.

Il ne faut pas d’accord avec les iraniens si l’on veut essayer de sauver la paix.

Les accords d’Abraham ne sont qu’une association de pays voulant s’unir contre l’Iran et ses proxys, les chantres de la terreur.

Trouvez une réponse à toutes vos questions pour la réussite de votre Alyah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.