Accord historique entre Israel et les pays arabes

Accord historique entre Israel et les pays arabes, accord inespéré en cette période de chaos mondial.

Bibi Netanyahou annonce ce soir un accord signé avec les ennemis d’hier.

Aujourd’hui le monde se reconstruit, les alliances se font et se défont, la vérité d’hier sera-t-elle la vérité de demain.

Les ennemis d’hier seront ils les amis de demain.

Cet accord historique vient après une catastrophe au Liban qui a peut-être inconsciemment activé cette heureuse conclusion.

La menace de l’Iran a été mise à jour avec son stockage inconscient de 27.000 tonnes de nitrate d’ammonium en plein centre ville.

Et avec la certitude que d’autres stocks sont éparpillés dans le monde et en Europe en particulier.

Les pays arabes sunnites mitoyens et ennemis de l’Iran n’ont pas d’autre choix que de se mettre sous la protection d’Israël.

Mais il ne faut pas rêver, les frontières ne vont pas s’ouvrir et il n’y aura pas d’ambassade d’Arabie Saoudite à Jérusalem.

La Paix avec l’Égypte et la Jordanie n’a pas changé l’état d’esprit de la population qui continue à haïr Israel.

Des générations d’arabes, élevés dans la haine des Juifs, ne vont pas les aimer du jour au lendemain.

Une paix sans contrepartie n’existe pas

Je pense que si Bibi n’a pas annexé les territoires pour ne pas faire capoter l’accord historique.

Cette annexion est simplement mise en stand-by et reviendra rapidement à l’ordre du jour.

L’opposition va bien sur focaliser sur ce sujet et va chercher à trouver des sujets de discussion.

La seule incertitude reste l’avenir des palestiniens qui devront mettre de l’eau dans leur vin pour ne pas disparaitre.

C’est une victoire incontestable de notre premier ministre comme pour Donald Trump qui est en pleine réélection.

Cet accord ne s’est pas réalisé en quelques jours mais a du se préparer depuis plusieurs années.

Ce qui peut expliquer cette volonté surhumaine de Bibi de vouloir rester premier ministre pour entériner cet accord.

L’accord Abraham, accord de normalisation, accord historique.

Cet accord est pour la première fois, la Paix pour la Paix, une Paix impossible, réalisé sans échange de territoire.

Une évidence qui est acquise par les pays arabes c’est le droit à l’existence de l’État d’Israël.

Un droit que beaucoup de ces pays reniaient il n’y a pas si longtemps, comme par exemple les palestiniens.

Les Émirats Arabes Unis vont être les partenaires privilégiés d’Israël.

Des échanges économiques vont avoir lieu et tout le monde va être gagnant.

Et l’économie israélienne va profiter de cette embellie financière pour les prochaines années.

D’autres pays arabes vont surement suivre ce mouvement pacifique comme l’Arabie Saoudite ou le Koweit.

Mais il est trop tôt pour tirer les conclusions définitives sur cet accord historique.